Le Retour Solaire In Mundo

Le Thème Quotidien Solaire (in mundo) ou retour quotidien du Soleil en Maison

Les textes les plus anciens de cette technique semblent être ceux d’Antonio Bonatis astrologue du XVIIe siècle (à ne pas confondre avec Guido Bonatti qui vécut trois siècles plus tôt). Denis Labouré a traduit un texte de Cyril Fagan rédigé en 1940 consacré au sujet sous le titre « The Quotidians ». On peut retrouver ce texte dans « La Recherche Astrologique », à partir du numéro de septembre 1985.

Qu’est-ce qu’un thème quotidien solaire in mundo (Retour du Soleil in mundo) ?

Comme son nom le dit, c’est un thème quotidien, il sera tracé pour l’instant où le Soleil est situé dans la même position en maison que le thème de départ.

Dans son livre  « Universa Astrosophia Naturalis, 1687 », Antonio Bonatis nous propose de dresser le thème quotidien solaire de telle sorte que le Soleil soit en position semblable par rapport aux maisons.

Le thème quotidien solaire est dressé pour la même heure planétaire que le thème radical (C’est-à-dire la même heure si elle est lue sur un quadrant solaire). Cette heure n’est pas celle indiquée sur votre montre. En effet, le soleil se lève bien plus tôt en été qu’en hiver et si à 6h30 du matin fin juin il fait très clair, à la fin du mois d’octobre le soleil n’est pas encore levé.

Sur ce sujet, le texte de Sépharial ne suit pas la même logique.

"This horoscope is set for the time of birth on every successive day of the year, and gives many valuable keys for exact prediction. It is based upon the apparent motion of the Sun round the Earth from day to day, each day being completed when the Sun returns to the same distance from the meridian as it held at birth. And since the Sidereal Time is controlled by the Sun’s motion in its apparent orbit, il follows that to erect a figure for each successive day of the year at the hour of the birth will be equivalent to taking a diurnal revolution in right ascension." ("The Manual of astrology", Foulsham & CO.LDT, 1962).

Traduction :

"Cet horoscope est dressé pour l’heure de la naissance chaque jour successif de l’année ; il donne beaucoup de clés précieuses pour de justes prédictions. Il se base sur le mouvement apparent du Soleil autour de la Terre, jour après jour, chaque jour étant achevé lorsque le Soleil atteint la même distance méridienne qu’il avait à la naissance. Et puisque le temps sidéral est gouverné par le mouvement du Soleil dans son orbite apparente, il s’ensuit que l’érection d’une figure pour chaque jour successif de l’année à l’heure de la naissance reviendra à monter une révolution quotidienne en ascension droite".

Comme le disait Danièle Jay, la mention de "l’heure de la naissance" semble bien ambiguë, puisque précisément "la même distance méridienne" implique un changement d’heure. Cette distance méridienne ne peut pas être autre chose que l’angle horaire du Soleil, par le fait même que Sepharial parle du temps sidéral, comme étant déterminé par le Soleil, c’est à dire qu’il est l’ascension droite du Soleil lorsque ce dernier passe dans le méridien, à midi vrai.

Il faut donc partir, selon Sepharial, de l’instant de midi vrai et déterminer ainsi l’angle horaire du Soleil à la naissance (c’est à dire sa distance méridienne comptée en ascension droite). Il faut ensuite ériger le thème quotidien pour le moment où le Soleil a, pour le jour considéré, le même angle horaire qu’à la naissance.

Yves Lenoble propose une méthode qui semble simple pour monter ce genre de thème, il ajoute à l’heure LOCALE VRAIE de naissance, la valeur algébrique de l’équation du temps du jour considéré.

Une montre donne l’heure légale (définie en 1891), basée sur le méridien de Greenwich. L’heure indiquée par un cadran est l’heure locale vraie. Le cadran et la montre ne s’accordent jamais.

Trois corrections sont nécessaires pour passer de l’heure de l’un à l’heure de l’autre

  1. La correction administrative « Eté-Hiver » : il faut retrancher 2 heures en été ou 1 en hiver à l’heure de l’heure de votre montre, de cette façon on passe de l’heure l’égale au TU (Temps Universel).
  2. La correction de longitude : ± 4x un degré de longitude est égal à 4 minutes. On passe du temps solaire moyen au temps universel.

Exemples : Bruxelles se trouve à l’est du méridien zéro (de Greenwich) : 4° 21′ Ainsi on ajoutera 17 min 24 sec au Temps Universel, nous aurons le temps solaire moyen.

  1. La correction d’Equation du Temps : elle prend en compte le léger décalage qui existe entre la durée effective d’une rotation complète de la Terre et les 24 heures des jours "officiels". On passe du temps solaire moyen au temps solaire vrai.

Pour trouver l’heure locale du Soleil, il faut soustraire la correction « été – hiver »,  additionner la longitude en temps du lieu de naissance si c’est une longitude « EST » ou la retrancher si c’est une longitude « OUEST » + où – l’équation du temps.

Qu’est-ce que l’équation du temps ?

Si on regarde la position du soleil à midi, parfois il est en avance et parfois il est en retard. Si on fait le relevé de la position qu’il a chaque jour, on obtient le diagramme ci-dessous.

L’équation (En mathématiques, une équation est une égalité qui lie différentes quantités, généralement pour poser le problème de…) du temps (Le temps est un concept développé pour représenter la variation du monde : l’Univers n’est jamais figé, les…) traduit l’écart, variable au cours de l’année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d’un évènement lié à la révolution de la…), existant entre le temps solaire moyen et le temps solaire vrai. C’est la différence entre l’heure (L’heure est une unité de mesure indiquée par un cadran solaire (Un cadran solaire est un instrument silencieux et immobile qui indique le temps solaire par les déplacements de l’ombre…) et celle indiquée par une horloge parfaitement réglée qui indiquerait midi au moment du passage du Soleil ((pourcentage en masse)) au méridien. (Un méridien est un grand cercle imaginaire tracé sur le globe terrestre ou la sphère céleste, passant par les pôles,…) L’heure indiquée par l’horloge au cours de l’année peut être de 14 min 6 s en avance sur celle indiquée par un cadran solaire (en début d’année) et jusqu’à 16 min 33 s en retard (en automne).

Cet écart résulte de la combinaison (Une combinaison peut être des effets de deux caractéristiques du mouvement de la Terre (La Terre, foyer de l’humanité, est surnommée la planète bleue. C’est la troisième planète du système solaire en partant…) autour du Soleil :

Sa valeur varie donc tout au long de l’année et même au cours de la journée.

Elle s’annule quatre fois par an, vers la mi-avril, la mi-juin, le début septembre et à Noël.

Elle atteint son maximum vers la mi-février (de l’ordre de 14 min) et son minimum vers le début novembre (- 16 min environ).

Lorsque l’équation du temps est positive, le soleil est en retard par rapport au temps moyen, et lorsque l’équation du temps est négative, le soleil est en avance par rapport au temps moyen. En outre l’équation elle-même évolue très lentement avec les années pour plusieurs raisons, et notamment du fait de la variation de l’excentricité (Cet article décrit l’excentricité en mathématiques et en psychologie.) de l’orbite terrestre et de celle de la longitude (La longitude est une valeur angulaire, expression du positionnement est-ouest d’un point sur Terre (ou sur une autre…) du périhélie (Le périhélie est le point de l’orbite d’un corps céleste (planète, comète, etc.) qui est le plus rapproché du Soleil.).

L’équation du temps sert à corriger l’heure donnée (Dans les technologies de l’information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d’une chose,…) par les cadrans solaires pour obtenir le temps moyen.

En astrologie, c’est l’inverse que l’on fait, puisque c’est l’heure vraie dont nous avons besoin.

L’équation du temps est aussi à l’origine des curiosités à propos des jours de l’année où le Soleil se lève ou se couche le plus tôt ou le plus tard. Ainsi, si le jour (Le jour ou la journée est l’intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c’est la période entre deux…) le plus court de l’année est bien le jour du solstice (Les solstices sont deux moments de l’année où le soleil atteint ses positions les plus méridionale et septentrionale…) d’hiver (L’hiver est une des quatre saisons des zones tempérées.) (vers le 21 décembre) c’est quelques jours avant ce solstice, vers le 13 décembre, que le Soleil se couche le plus tôt dans l’année. De même c’est quelques jours après le solstice, vers le 3 janvier, que le Soleil se lève le plus tard (en fait, l’importance de cet écart dépend également de la latitude). Les mêmes décalages, inversés et moins importants, se retrouvent autour du solstice d’été.

L’équation du temps peut se calculer, mais si vous voulez connaître la valeur de l’équation du temps, vous pouvez l’avoir directement sur le site http://www.proftnj.com/calcastr.htm      Vous choisissez la date, l’heure locale, la latitude de l’endroit, la calculatrice fait le reste.

Sur ZODIAC, cliquer sur : Thème quotidien Solaire

Règles d’interprétation données par Sepharial :

1) Les maléfiques Neptune, Uranus, Saturne et Mars passant sur le MC ou sur l’AS du Quotidien ont une signification malheureuse. De même, le Soleil, la Lune ou Mercure mal aspectés passant sur le MC ou sur l’AS du Quotidien.

2) De même, le lieu natal des maléfiques passant sur les angles du Quotidien.

3) De même, le lieu natal du Soleil, de la Lune ou de Mercure s’ils sont mal aspectés à la naissance.

4) Jupiter et Vénus non affligés passant sur les angles du Quotidien ont toujours une signification bénéfique. De même, le Soleil, la Lune et Mercure bien aspectés.

5) Les aspects du jour envoyés par la Lune doivent être envisagés par rapport à la maison occupée par les planètes aspectées. Ainsi par exemple, une Lune conjointe à Neptune en maison II indique un danger d’être dépouillé de son argent ce jour-là ; si en même temps la Lune reçoit un bon aspect de Jupiter en maison XI, le conseil d’un ami corrigera en bien le pronostic.

6) Les effets principaux sont causés par les transits sur les angles du Quotidien. Ensuite par les conjonctions des principales planètes avec le Soleil. Ensuite par les conjonctions et par les aspects des planètes entre elles. Enfin par les aspects envoyés par la Lune sur les planètes transitantes.

7) Dans le Quotidien, la position de la Nouvelle Lune est importante, en ceci qu’elle montre dans quel domaine de vie des changements peuvent intervenir au cours du mois, bons ou mauvais selon les aspects aux luminaires.

Sepharial précise pour conclure ce bref exposé que ces considérations doivent toujours être faites dans le cadre des Directions à l’œuvre à ce moment-là, car le Quotidien agit selon les influences prédominantes, les portant à opérer aux dates où les indications du Quotidien sont en harmonie avec les Directions.

Ce n’est pas cette méthode que j’emplois, mais ces deux méthodes semble complémentaire l’une est reliée au temps et l’autre à l’espace.  

L’espace et le temps ne sont-ils pas indissociables ?

Personnellement je me réfère aux textes plus anciens et à cette époque lorsqu’on parlait de l’heure de naissance, on parlait de l’heure donnée par un quadrant solaire. C’est donc bien le retour du Soleil dans la même position en Maison que lors de la naissance de la personne pour qui on fait le thème

Sur Zodiac, cliquez sur : Retour Solaire in mundo

Pour ceux qui n’ont pas la chance d’avoir un logiciel qui permet de faire ce calcul, comment tracer ce thème ?

Vous calculez le temps entre le lever du soleil et l’heure de naissance que vous divisez par la durée qui sépare le lever et le coucher du Soleil le jour de la naissance.

Ensuite cette fraction sera multipliée par le temps qui sépare le lever et le coucher du Soleil le jour pour lequel vous voulez faire le thème.

Le résultat obtenu sera reporté à partir du lever du Soleil et ainsi vous aurez l’heure pour laquelle vous pourrez ériger le thème.

Si vous êtes né la nuit, c’est le même calcul mais en fonction de la durée de la nuit en lieu et place de la durée du jour.

Exemple : Supposons que vous soyez né avec le Soleil conjoint à la cuspide de la maison X, chaque fois qu’il sera conjoint à la cuspide de la maison X, il activera ce qu’il signifiait dans le thème radical.

Si on trace deux thèmes pour la même heure telle qu’elle est indiquée sur nos montres, on arrive à des résultats totalement différents.

Fig. 1           Thème du dimanche 13/06/2010 5h00 GMT à Bruxelles

  • Lever du soleil       03h35 GMT
  • Coucher du Soleil   19h50 GMT
  • Durée de la journée
  • 19h50 – 03h35 = 16h15
  • Le Soleil est levé depuis
  • 05h00 – 03h35 = 1h25

C’est-à-dire 8,7179487 % de la journée

Fig. 2                    Thème du lundi 13/12/2010 5h00 GMT à Bruxelles

Contrairement à la fig. 1, le Soleil ne s’est pas encore levé, il est conjoint à la cuspide de la maison II alors que nous voulons le thème pour lequel le Soleil est au milieu de la Maison XII

Vous pouvez donc constater que prendre l’heure de notre montre ne donne pas un retour du Soleil en Maison. 

Ci-dessous le véritable thème du retour du Soleil en Maison.

Thème du lundi 13/12/2010 8h23m51 GMT à Bruxelles

Lever du soleil       07h43 GMT

Coucher du Soleil   15h29 GMT

Durée de la journée 07h46

8,7179487 %  de la journée donne 0h40’38’’

07h43 + 00h40’38’’ = 08h23’38’’

L’erreur de quelques secondes est due au fait que les heures du lever et du coucher du Soleil sont arrondies

 

Sur le site  http://www.astro.oma.be/GENERAL/INFO/fri007.html vous trouverez l’heure du lever et celle du coucher du Soleil, mais ce ne sont pas les mêmes, car celles que j’ai employées sont celles ou le centre du Soleil est conjoint à l’ascendant et au descendant.

Grâce à la déviation de la lumière, nous pouvons déjà voir les rayons du Soleil alors qu’ils sont encore à 34 minutes d’arc sous l’horizon. Lorsque le centre du disque solaire, qui lui-même possède un diamètre de 32′, est encore à 50′ sous l’horizon, nous pouvons d’ores et déjà apercevoir son bord supérieur

Dans un thème tracé selon la domification de Placidus, chaque maison est égale à deux douzième de la durée du jour pour les maisons situées au-dessus de l’horizon (de VII à XII), alors que chaque maison située en dessous de l’horizon (de I à VI) est égale à deux douzième de la durée de la nuit.

Dans les thèmes précédents (fig. 1 et fig. 3) on remarquera que le Soleil se trouve environ à la moitié de la maison XII, alors que dans le thème fig. 2 le Soleil n’est pas encore levé.

Dans le thème quotidien solaire in mundo, le soleil se trouve dans la même maison et dans la même proportion que dans le thème natal.

Lorsqu’on connaît la date approximative d’un événement, il est possible en traçant le thème journalier solaire tous les jours, de trouver la date exacte de cet événement.

Généralement l’événement se passe le jour après le thème quotidien déclencheur de l’événement

Quel genre d’événement ?

Un mariage, une naissance, la mort, une nomination à un poste etc.

Les événements sont déclenchés surtout par :

  • les planètes angulaires
  • les planètes conjointes à la cuspide de la maison concernée
  • les planètes dont la signification naturelle est en rapport avec l’événement
  • les planètes dont la signification accidentelle dans le thème natal est en rapport avec l’événement
  • les aspects partiles entre deux planètes
  • les aspects partiles entre une planète et le mi-point de deux planètes conjointes
  • les aspects avec la Lune dont l’orbe ne dépasse pas 2°30.

Le thème journalier solaire in mundo permet aussi de confirmer une heure de naissance. En effet, les configurations retenues sont toujours des configurations exactes, impliquant le plus souvent les angles. Avec quelques thèmes journaliers solaires dressés pour des événements précis, nous pouvons vérifier si l’heure de naissance retenue fonctionne ou pas.

C’est la revue  « La recherche astrologique » de Denis Labouré (dont je me suis inspiré au départ) qui a déclenché mon intérêt pour cette méthode.

Exercice : le premier thème est le thème d’un personnage et le second thème le thème quotidien in mundo d’un événement qu’il lui est arrivé, à savoir : : Il a un accident de moto le 18/09/2000 à 23 h 15 à Bruxelles (passe au-dessus d’une voiture et retombe sur ses jambes) il n’est pas blessé.

Autre accident de moto le 18/11/2000 à 13 h 30 à Ottignies (Le sujet dérape sur une plaque d’huile sous un pont) il est blessé au genou et galère durant 1 an.

 

  • La Lune Maître de XII est sur l’ascendant (son corp physique) et opposée à Uranus
  • Ascendant du TQS tombe en XII natal (Cette fois ça a été une grosse épreuve)
  • Nœud Nord en XII

Retour à la page : Les techniques Prévisionnelles