Les 12 Maisons Astrologiques

Qu'est ce qu'une Maison en astrologie

Ici, nous ne divisons plus l’espace comme pour les signes, mais notre planète, la terre

Cette division ce fait en se fondant sur une heure et un lieu géographique bien précis et ce à partir de l’ascendant et du descendant.

Les planètes sont imprégnées de l’influence des signes et vont répercuter cette influence dans les maisons.
Chaque maison représente un domaine de la vie, on les appelle aussi les secteurs terrestres ou encore les champs d’applications des influences planétaires.

Danger des analogies : Dans les textes anciens, on ne parle pas d’analogie, c’est seulement depuis la fin du XIXème que certains astrologues ont beaucoup travaillé les analogies entre les signes et les maisons. Mais déjà à cette époque ils n’étaient pas tous d’accord, certains disaient qu’il n’y avait pas d’analogie. 

Lorsqu’on parle d’analogie, on prend se qui nous convient et on laisse ce qui ne nous convient pas, ce n’est pas logique.
Le signe du Lion en analogie avec la Maison V, cette maison nous parle des enfants alors que le signe du Lion est un des signes les moins fertiles !
Les 6 premières maisons parlent du comportement intérieur, de l’introversion, alors que les 6 premiers signes sont les signes où le Soleil est le plus haut dans le ciel.
En plus beaucoup d’astrologues (amateurs mais aussi des professionnels) confondent les signes et les maisons, il n’est pas rare d’entendre le mot « étranger » pour le signe du Sagittaire. L’étranger, c’est la maison IX, pas le Sagittaire.
J’ai même déjà entendu un astrologue dire à une consultante dont la Vénus était en Sagittaire : vous rencontrerez un amour à l’étranger ou vous aurez un amoureux étrangers. Ce n’est évidemment jamais arrivé. Vous allez me dire ; parfois ça arrive. On ne demande pas à l’astrologue qu’il annonce quelque chose pour laquelle il y a une chance sur dix pour qu’elle arrive, et de toute façon dans le cas où ça arriverait, ce sera indiqué dans le thème, mais d’une autre façon.
 
Les 12 maisons se numérotent généralement avec des chiffres romains, mais certains astrologues ne numérotent en chiffres romains que les maisons angulaires. (La I, IV, VII et X)
Il y a autant de maisons que de signes.
La cuspide ou pointe d’une maison, c’est le degré où commence cette maison.
Le signe est une notion abstraite tandis que la maison est une application concrète.
Le symbole peut sembler le même, mais on est dans un autre contexte.
 
La roue du Zodiaque est séparée en 12 parties. Ces douze parties coupent la sphère comme une pomme en quartiers, mais attention pas toujours en parts égales.
La distance qui sépare une maison d’une autre dépend de l’endroit où l’on se trouve sur la terre.
 
Le calcul de la position de chaque maison se fait d’après l’heure, la date, la longitude et la latitude du lieu.
 
Deux personnes nées au même moment, mais dans deux endroits différents auront les planètes au même endroit dans les signes, mais pas dans les mêmes maisons.
 
Tous les humains voient le même zodiaque de la même manière. Les signes sont célestes et collectifs.
 
Les maisons ne sont pas un partage du ciel, mais un partage de la terre
Le point 0 de ce partage est l’ascendant.

L’ascendant, c’est le point du zodiaque à l’horizon côté Est de l’endroit où la personne est née. Les maisons sont terrestres et personnelles

 Méthodes de domification

 
Il existe plusieurs méthodes de domification, les plus connues et les plus utilisées sont :
 
  • La domification zodiacale qui est à l’origine des Maisons, mais dont le concept est différent
  • La domification en Maisons égales de 30°
  • La méthode « Alcabitius » du 10e siècle.
  • La méthode « Campanus » du 13e siècle.
  • La méthode « Regiomontanus » du 15e siècle.
  • La méthode « Placidus » du 17e siècle.
  • La méthode Koch de 1960. 
La méthode la plus utilisée en France et en Belgique, c’est la méthode de Placidus.
Mais si on se rapproche des pôles celle-ci n’est plus possible, car il y aurait des maisons trop petites et d’autres beaucoup trop grandes. Dans ce cas, on emploiera la méthode des maisons égales.
 
Certains astrologues pour faire des horoscopes emploient les maisons égales en mettant le Soleil à l’ascendant. Ces méthodes n’améliorent en rien ces horoscopes qui mettent toutes les personnes du même signe dans le même sac.
 

Définition psychologique des maisons

Les planètes représentent une fonction, un acteur, un personnage à l’intérieur de nous,
Les signes représentent des qualités d’être, des "comment".
Les maisons vont représenter les différents domaines de la vie.
C’est un champ d’expérience fondamental et concret, une expérience personnelle terrestre.
Nous devons tous rencontrer ces 12 types d’expérience pour accéder à la maturité psychologique et pour nous réaliser en tant qu’individu, c’est indispensable pour devenir pleinement soi-même. (Jung)
Il n’existe pas une maison qui soit meilleure qu’une autre.
Une maison, tout comme un signe ou une planète, n’est qu’une fonction dans la structure d’un être humain.
L’utilisation que nous faisons de cette fonction peut être bonne ou mauvaise.
L’homme a son libre arbitre, s’il l’emploie mal, c’est uniquement de sa faute et non la faute des signes, des maisons ou autres.
Un thème nous montre une relation entre le cosmique et le terrestre, entre le collectif et le personnel.
La relation entre les signes et les maisons nous montre comment individuellement exprimer une énergie collective.
 
 

Actuellement, on représente un thème dans un cercle, celui-ci est coupé par un axe horizontal qui est l’axe Ascendant/descendant et par un axe vertical qui est l’axe Milieu-du-Ciel/Fond-du-Ciel

Les quatre quartes sont découpées chacune en trois parties selon la domification utilisées

Sur le dessin ci-dessus, les signes sont dessinés comme s’il y avait analogie entre signes et maisons, mais ceci est une erreur due à des astrologues de la fin du 19e siècle. Ils seront prochainement ôtés de ce dessin.

En astrologie traditionnelle, à chaque maison est attribuée une planète, cette attribution est donnée dans l’ordre Chaldéen des planètes, c’est-à-dire : Saturne, Jupiter, Mars, Le Soleil, Vénus, Mercure et la Lune.

Maison I : Saturne
Maison II : Jupiter
Maison III : Mars
Maison IV : Le Soleil
Maison V : Vénus
Maison VI : Mercure
Maison VII : La Lune
Maison VIII : Saturne
Maison IX : Jupiter
Maison X : Mars
Maison XI : Le Soleil
Maison XII : Vénus

Par contre il n’y a pas d’analogie MarsBélier-Maison I, VénusTaureau-Maison II etc.
Cette erreur provient d’astrologues de la fin du XIXe siècle ainsi que du XXe siècle, elle apporte beaucoup de confusions et d’erreurs.

Les anciens représentaient le thème en carré, voir exemple ci-dessous.

Sur ce type de représentation, les aspects n’étaient pas représentés.

L’origine du terme « maisons angulaires » c’est-à-dire l’AS, le MC, le DS et le FC vient de ce type de représentation.

Cliquez sur le dessin de la Maison dont vous voulez le descriptif

Maison I

Maison II

Maison III

Maison IV

Maison V

Maison VI

Maison VII

Maison VIII

Maison IX

Maison X

Maison XI

Maison XII

Quelques petits exemples sur les Maisons dérivées