Classification des planètes naines et les astéroïdes.

Les différentes catégories de corps célestes du système solaire (mis à part les Planètes)

  1. Chiron le guérisseur
  2. Astéroïdes : Les grandes déesses  Cérès, Pallas, Junon et Vesta 
  3. Les découvertes plus récentes pour lesquelles beaucoup de recherches sont faites

Classification des corps célestes du système solaire

Afin de bien classifier les planètes naines et les astéroïdes, nous allons donner quelques définitions
 
Définition d’une planète donnée par l’Union Astronomique International le 24/08/2006 :
C’est un corps céleste qui est en orbite autour du Soleil, il doit posséder une masse suffisante pour que sa gravité l’emporte sur les forces de cohésion du corps solide et le maintienne en équilibre hydrostatique (forme sphérique), et il doit avoir éliminé tout corps se déplaçant sur une orbite proche.
 

Planètes naines

Définition d’une planète naine donnée par l’Union Astronomique International le 24/08/2006 :
Une planète naine, depuis la nouvelle définition d’août 2006, est un corps céleste en orbite autour du Soleil, elle doit posséder une masse suffisante pour que sa gravité l’emporte sur les forces de cohésion du corps solide et le maintienne en équilibre hydrostatique (sous une forme presque sphérique), elle n’a pas fait place nette dans son voisinage orbital et n’est pas un satellite.
 
Liste actuelle des corps célestes classés dans la catégorie des planètes naines de la plus grosse à la plus petite :
·         Eris
·         Pluton
·         Haumea
·         Makemake
·         Sedna
·         Cérès
·         Orcus
·         Quaoar
·         Charon
·         2002 TC302
·         Varuna
·         2002 UX25
·         2002 TX300
·         Ixion
·         2002 AW197

Les astéroïdes

Ce sont des petits corps célestes plus petits que les planètes qui se trouvent dans le système solaire.
Certains satellites de planètes sont plus gros que les Astéroïdes, c’est le cas de la Lune satellite de la Terre qui est pourtant bien plus petite que d’autres satellites tel que Titan, Europe etc.

Comparaison des grandeurs des astéroïdes par rapport à la Lune

  • La Lune dont le diamètre est de 3476 Km
  • Cérès dont le diamètre est environ 916 Km
  • Pallas dont le diamètre est environ 523 Km
  • Vesta dont le diamètre est environ 501 Km
  • Junon dont le diamètre est environ 244 Km
Des Astéroïdes, il y en a un peu partout dans le système solaire.
Certains astéroïdes possèdent des orbites excentriques, c’est probablement dû aux perturbations provoquées par le Soleil et par les planètes.
Ces astéroïdes se rapprochent et ensuite s’éloignent du Soleil.
On les appelle les astéroïdes vagabonds, ils sont classés en trois catégories : les Amors, les Apollos et le Atens.
 
Au début des années 1970, on dénombrait déjà plus de 250 astéroïdes situés relativement près de la Terre
En 1932 la découverte de l’astéroïde Amor a donné son nom aux astéroïdes de même catégorie. Liste des Amors : http://cfa-www.harvard.edu/iau/lists/Amors.html
En 1932 également on a découvert Apollo qui a également donné son nom à une autre catégorie d’astéroïdes. Apollo coupe l’orbite de la Terre, il passe à +/- 3,7 millions de Km de nous.    Liste des Apollos : http://cfa-www.harvard.edu/iau/lists/Apollos.html
En 1976 on a découvert une troisième sorte d’astéroïde, les Atens. Cette sorte d’astéroïde n’est jamais très loin de l’orbite de la Terre.
Depuis sa découverte environ vingt autres astéroïdes de même catégorie ont été découvert.
Il y a un réel danger qu’un jour un de ces astéroïdes rentre en contact avec la Terre.
C’est probablement ce qui est arrivé un jour et qui a tué la majorité des espèces peuplant la Terre à cette époque.
 
Quelques précisions pour comprendre ce qui suit :
UA : c’est l’unité de grandeur qui correspond à la distance moyenne entre la Terre et le Soleil
1 UA = 149 597 870,66 km donc environ 149,6 millions de Km
Une année lumière vaut approximativement 63 240 UA.
Une très grande quantité d’astéroïdes, se trouve entre Mars et Jupiter à environ 478,72 millions de Km de distance du Soleil, dans ce qu’on appelle la grande ceinture d’Astéroïdes.
Certains scientifiques pensent que l’ensemble des astéroïdes composant cette ceinture large de 200 millions de Km, serait une planète qui n’aurait pu se former à cause de la gravitation de Jupiter.
En effet en 1972 les recherches de l’astronome allemand Johann Bode a démontréqu’il y a des distances proportionnelles entre toutes ces planètes.
Bode a attribué des coefficients à chaque planète, pour Mercure 0 pour Vénus 0,3 le double pour la Terre 0,6 encore le double pour Mars 1,2 etc.
A ces coefficients il a ajouté 0,4 à chacun.
Cette loi semblait indiquer qu’il y avait une planète entre Mars et Jupiter.
Le 1 janvier 1801 G.Piazzi découvrit Cérès, alors qu’il dressait un nouveau catalogue d’étoiles. C’est le mathématicien Karl Gauss qui a calculé son orbite. Ce corps céleste circulait pratiquement à l’endroit prédit par la loi de Bode. Mais en 1802 l’astronome allemand Heinrich Wilhelm Olbers découvrit Pallas, à peu près à la même distance et les découvertes se succédèrent. Il fallait donc se rendre à l’évidence : l’espace libre laissé entre les orbites de Mars et de Jupiter était occupé par une série de petits corps célestes que l’on baptisa astéroïdeDepuis, les progrès techniques ont permis d’en répertorier près de 30000. 
Ces corps constituent la Ceinture des astéroïdes.
Liste de quelques astéroïdes ou planètes naines qui se trouvent dans la ceinture d’astéroïdes
1Cérès, 2Pallas, 3Junon, 4Vesta, 7Iris, 16Psyché, 26Proserpina, 129Antigone, 238Hypatia, 280Philia, 373Melusina, 399Perséphone, 465Alekto, 504Cora, 1009Sirèné, 1108Déméter, 5450Sokrates, 12472Samadhi, 20461Pax
Ensuite sur la même orbite que Jupiter à 60° de part et d’autre de celui-ci, il y a également des astéroïdes appelés les Troyens.
En avance de 60° sur Jupiter, le groupe des Achilles : Ulysse, Diomène, Ajax, Hector, Achille, Agamemnon, Ménélas, Antiloque, Odyssée, Télamon et Nestor.
En retard de 60° sur Jupiter, le groupe Patrocle :Priam, Patrocle, Anchise, Troïlus, Enée.

Liste des Troyens : http://cfa-www.harvard.edu/iau/lists/JupiterTrojans.html

Ensuite il y a les Centaures, ce sont des astéroïdes qui naviguent autour du Soleil entre les orbites des planètes géantes.
En 1977, 2060Chiron, est le premier des centaures qui a été découvert. Les deux suivants furent 5145Pholus et 7066Nessus.

 

Découverte de la ceinture de Kuiper.

Déjà en 1915, Perceval Lowell, avait expliqué que des perturbations dans les orbites d’Uranus et de Neptune prouveraient la présence d’une planète géante jusqu’alors inconnue qui serait située aux bords extrêmes du Système solaire.

Mais 15 ans plus tard, la découverte de Pluton et ensuite de son satellite Charon ne correspondaient pas à cette prédiction. En effet Pluton ressemble plus à un gros astéroïde qu’à une planète, il est loin d’avoir la masse annoncée par Perceval Lowell.
L’astrophysicien Gérard Pieter Kuiper en 1950, avait déjà annoncé l’existence d’une deuxième ceinture d’astéroïdes.
 
Toutefois, ce n’est qu’en 1992 que les premiers objets célestes de la ceinture de Kuiper furent aperçus. Actuellement on sait que la ceinture de Kuiper contient des milliards de corps de glace dont plusieurs dizaines de milliers ont un diamètre de plus de 100 km. Certains d’entre eux peuvent avoir un diamètre dépassant 1000Km de diamètre
Tous ces corps célestes sont situés entre 30 et 60 UA et sont essentiellement situés dans le plan de l’écliptique.
La masse totale de la ceinture de Kuiper est nettement supérieure à celle de la ceinture d’astéroïdes située entre Mars et Jupiter dans laquelle on trouve Vesta, Pallas, Junon et Cérès.
 

Liste des objets connus de la ceinture de Kuiper

 
En 2002, les astronomes Trujillo et Brown à l’aide du télescope de Schmidt Oschin du Mont Palomar, découvrirent Quaoar dans la constellation d’Ophiuchus.
Quaoar est un corps céleste remarquable de 1300 km de diamètre. Appelé tout d’abord 2002 LM60, son nom est maintenant "Quaoar"
L’astronome Brown continua les observations entre le 5 juillet et le 1er août 2002, avec la nouvelle camera du télescope spatial Hubble, ce qui lui permit de mesurer la vraie taille de Quaoar
Les précédents records de taille étaient tenus par Varuna et un objet appelé 2002 AW197 mesurant chacun aux environs de 900 km de diamètre.
Quaoar est le nom d’un dieu d’une tribu Tongva, habitant originel du bassin de Los Angeles.
Quaoar est situé à 7 milliards de km du Soleil, soit  plus de 1 milliard de km après Pluton, se promenant dans la ceinture de Kuiper
La ceinture de Kuiper est un monde glace, car dans cette région la température est voisine de – 230°C.
 
Plus récemment, Sedna objet céleste (planète naines) dont le nom provisoire est 2003 VB12, a été découverte avec le Samuel Oschin Télescope de l’observatoire Palomar près de San Diego en Californie, par Mike Brown, Chad Trujillo et David Rabinowitz le 14 novembre 2003 et annoncé le 15 mars 2004.
 
Encore plus récemment, observée en 2003 mais seulement identifiée le 5 janvier 2005, Eris la plus grosse des planètes naines.
 
La découverte de Sedna et d’Eris nous emmène vers des espaces encore plus lointains, en direction du nuage d’Oort
 
Le nuage d’Oort est encore beaucoup plus lointain et ses objets peuvent avoir des orbites très inclinées par rapport au plan de l’écliptique (jusqu’à 180°). Eris et Sedna avec leur proximité au Soleil, ne font pas partie du nuage d’Oort.
Pour David Jewitt, Sedna, avec 2000 CR105 découvert quelques années plus tôt, font partie d’une nouvelle classe d’objets évoluant entre la ceinture de Kuiper et le nuage d’Oort. 
Le nuage d’Oort est une vaste zone qui contiendrait des milliards de comètes            
Théoriquement les comètes sont détruites par plusieurs passages dans le système solaire interne, pourtant si les comètes que nous observons existaient depuis l’origine du système solaire, toutes auraient été détruites à ce jour.
Pour expliquer cette contradiction, l’astronome néerlandais Jan Oort en 1950 disait qu’il devait exister une source de nouvelles comètes.
Bien qu’aucune observation directe n’ait été faite, les astronomes, en se basant sur des observations des orbites des comètes, pensent donc qu’il subsiste, aux confins du système solaire une vaste zone de noyaux cométaires, appelé Nuage de Oort du nom de son découvreur. Ce nuage débuterait à environ 10 000 UA et s’étendrait jusqu’à une 60 000 UA, voir davantage, il serait stable parce que le rayonnement du Soleil est trop faible à cette distance. Il pourrait contenir mille milliards de noyaux de comètes et serait la source de la plupart des comètes qui entrent le système solaire intérieur.
Quelques comètes de courte période pourraient venir de la ceinture de Kuiper.
On pense que d’autres étoiles sont aussi susceptibles de posséder des nuages d’Oort et que les bords externes des nuages d’Oort de deux étoiles voisines peuvent parfois se recouvrir, ce qui entraînerait l’intrusion occasionnelle, voir une arrivée massive, de comètes dans le système solaire interne.

Retour à la page : Cours d’Astrologie gratuits